Asgård

Il était une fois un chat qui ronronnait près de moi…

Je me souviens avoir raconté, un jour, que je finirai comme un bon gros pépère (pas trop pervers), passant ses journées assis dans son fauteuil, buvant une tisane (un café plutôt) avec un chat lové sur ses genoux recouvert d’un plaid un peu râpé.

On n’en est pas loin.

Depuis le 03 janvier dernier j’ai un chat. Ceux/celles qui me suivent sur twitter le savent. Ils ont mangé du chat presque tous les jours pendant les trois premiers mois.

Je suis passé par un refuge et j’ai adopté un « Brutus » que j’ai rebaptisé « Asgård »…

Quand je suis allé au refuge j’hésitais entre deux ou trois félins dont j’avais repéré le « profil » sur le site de l’association. Dans ma tête j’avais une petite musique qui murmurait « Brutus » parce que j’avais vu qu’il était diagnostiqué FIV+ . Un chat « malade » donc plus difficile à adopter. Il était décrit comme une boule d’amour et de poils… Mais tout dépendait de la réaction de la bête quand je m’approcherai de lui… S’il n’était pas venu à moi (j’aurais été déçu) j’aurais choisi un autre chat…

Il est venu, grosse boule de poils gris, ronronnant lorsque je lui ai gratouillé l’arrière des oreilles… Et je suis rentré chez moi avec ce gros matou de 4-5 ans et de 5 kilos.

Tant que j’y pense : si un mec vient me gratouiller derrière l’oreille, je suis capable de ronronner et de le suivre !

Il y a toujours eu des animaux à la maison. Des chats (la première dont je me souviens – je devais avoir 3 ou 4 ans – était une chatte noire prénommée Chouchoute), des chiens (des spitz nains, un berger allemand, des yorkshire, un shi-tzu…) des perroquets aussi… Mon frère et moi avons été éduqués avec l’idée que quand on a un animal, on ne le laisse pas derrière nous à la première occasion…

Gamin, quand nous partions en vacances c’était avec les animaux. Je n’oublierai jamais ces vacances en Espagne où nous étions entassés à l’arrière de la DS, mon frère et moi, avec une cage fabriquée par Papa pour Chico, le perroquet amazone à front bleu, et avec à nos pieds le panier des chiens. Passer la frontière fut un grand moment car les douaniers voulaient voir le perroquet. (Et au retour, leur curiosité (il parle ? il parle ?) avait permis de passer sans encombre quelques bouteilles de Moscatel en plus de ce qui était autorisé…)

Les deux derniers animaux qu’il y a eu à la maison – je veux dire chez Papa et Maman – ont été un chat, Jalna, qui a vécu 21 ans et Chouchou, une petite Shi-Tzu, partie à plus de 14 ans. Tous les deux ont survécu à Papa et c’est Maman, seule, qui a accompagné leurs derniers moments. A chaque fois, Maman nous a téléphoné pour nous demander si on acceptait qu’elle aille chez le véto pour faciliter leur départ.

Jalna était perclus d’arthrose, il avait même du mal à manger… Et puis il avait une tumeur à l’estomac. Chouchou, elle était devenue aveugle et avait une dégénérescence aux reins…C’est en pleurant que Maman est allée à chaque fois chez le vétérinaire. Et à chaque fois, après la piqure, elle a gardé ses deux petites bêtes dans ses bras jusqu’à ce qu’ils ne respirent plus. Rien que d’y penser et de l’écrire j’ai les larmes aux yeux.

On peut pleurer pour des animaux, ça ne veut pas dire qu’on met leur mort sur le même plan que d’autres drames, humains en particulier. Ceux qui ne comprennent pas et qui s’en offusquent ne me semblent pas être dignes de respect. Quand on choisi d’avoir un animal de compagnie, c’est pour le rendre heureux. Ce n’est pas seulement pour s’amuser. Alors quand il meurt, c’est un peu de joie de vivre qui part en même temps. En tout cas, c’est comme ça que j’ai appris l’amour des animaux…

Après al mort de Chouchou, Maman ayant 82 ans, elle a anticipé ma réaction : « Ne va pas me chercher un autre chien s’il te plait. Je ne peux plus« . Plus la force d’en prendre soin, de s’en occuper, de le rendre heureux. Même si elle était toute triste de ne plus entendre la chienne japper derrière la porte de la cuisine, lorsqu’elle se réveillait… La solitude plutôt que de ne pas pouvoir rendre un animal heureux.

Lorsque je me suis retrouvé retraité, l’envie d’avoir un animal est réapparue… J’ai hésité… Chien ou chat ? J’ai toujours aimé l’exubérance des chiens qui « font la fête » quand on rentre à la maison. J’aurais adorer avoir un autre Shi-Tzu. Mais un chien, il faut l’accompagner dehors, les sortir 3 ou 4 fois par jour et je confesse une certaine fainéantise, surtout quand il pleut. Alors un chat ? Moins contraignant. Le chat est moins démonstratif. Mais aujourd’hui, quand je rentre, voir Asgård débouler de l’étage, la queue en l’air bien droite, attendre qu’il vienne se frotter contre mes jambes, l’entendre miauler mraôôwler, l’écouter mettre en route la machine à ronronner quand je le gratouille sous le menton… Je suis heureux. Je ne suis pas dupe, toutes ces manifestations d’intérêt sont directement liées à la pâtée que je vais lui donner, mais c’est bon d’être crédule…

De temps en temps je lui parle à mon chat, qu’un salaud a abandonné sans doute parce qu’il était malade, m’avait-on expliqué au refuge. Je lui demande s’il est heureux. Il ronronne, me mordille la main et se roule par terre. Ça suffit à mon bonheur…

3 réflexions au sujet de « Asgård »

  1. Moi aussi j’ai toujours eu des chats, des chients, enfant/ado, et de nouveau depuis 4 ans. Quel bonheur de partager les humeurs et tendresses des ces boules de poils (je fais comme Matoo, je suis arbre à chat officiel de la maison !)

    Asgård est splendide et vous avez l’air de vous convenir mutuellement. Profitez ! (Mais pour le plaid, on peut en prendre un doux pas râpé !!)

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s