Y’a du poisson à midi !

Il était une fois un gamin qui n’aimait pas le poisson…

C’était la guerre à la maison les jours où Maman cuisinait du poisson. Ce n’est pas une question de poisson avec des arêtes ou je-ne-sais quel autre justification fallacieuse, Maman veillait toujours à éliminer ce genre de risque. Je n’aimais pas le poisson, ou peut-être m’étais-je persuadé que je n’aimais pas ça. Ce qui se passe dans la tête d’un gamin est tellement bizarre…

Je me souviens que même le poisson pané ne passait pas. Je mangeais la panure bien grasse, que je « décollais » du morceau de poisson blanc à l’intérieur…

Pourtant Maman ne laissait pas vraiment la place au caprice. Surtout pour ce qui touchait à la nourriture. On n’était pas riches quand j’étais gamin. Il fallait faire attention. Aux habits. Aux fournitures scolaires. Et, évidemment, à la nourriture…

Très bonne cuisinière, Maman savait préparer le poisson de multiples façons qui auraient fait saliver nombre de personnes. Mais dès qu’on me disait que c’était du poisson… A l’époque, si je ne mangeais pas, par caprice, je n’avais pas le droit de quitter la table. Et je n’avais rien d’autre à manger…

Et puis un jour Maman a fait un poisson en croûte. C’était beau à voir. Ça sentait bon. Il y avait une sauce crémée-citronnée. Et des herbes. De l’oseille je crois, il en poussait dans le jardin.

C’est quoi Maman ?

Mange !

J’ai gouté, j’ai mangé. J’ai saucé mon assiette…

Alors c’était bon ?

Oh oui, Maman !!!

Tu sais que c’était du poisson ?

Je me suis mis à pleurer avec le sentiment d’avoir été trahi par Maman.

Et puis… Et puis la semaine suivante Maman a cuisiné de nouveau un poisson au four (la cuisson à la vapeur n’était pas encore à la mode…)

Il paraît que j’ai fait la tête. Maman m’a demandé si je voulais manger. J’ai murmuré « oui Maman, je vais gouter ! »

Aujourd’hui, suivant en cela les recommandations des gens-qui-savent, je mange du poisson deux fois par semaine.

J’A-DO-RE le poisson !

(Ce billet est ma participation au jeu « Inktober with a keyboard », initié par Kozlika Mot du jour : « poisson »)

2 réflexions au sujet de « Y’a du poisson à midi ! »

  1. Lointain rapport mais un passage de ton billet me fait penser à ce copain juif qui était invité chez des amis communs pas trop au fait des interdits alimentaires. Il y avait un lapin à la moutarde. Il s’en est servi, s’est léché les babines : « il est délicieux ce poulet ». La copine ouvre la bouche pour rectifier et il l’interrompt aussitôt : « ne dis rien, surtout ne dis rien ».

    J'aime

    • Une copine en fac, voyant son nouveau mec musulman avaler une pizza avec du jambon de pays, me regarde interloquée. Pour le coup c’est moi qui lui ai dit : « Ne dis rien, surtout ne dis rien, à part ‘bon appétit, Momo’  » Et là son mec m’a regardé et m’a dit : « Merci ! »

      Tant que tu lui as pas dit ce que c’était, techniquement, il peut ne pas avoir reconnu un aliment interdit ! XD

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s