Le petit chat est mort…

Trois ans, pas un jour de plus. J’avais rêvé d’un autre anniversaire.
Asgård est parti aujourd’hui.
Il ne mangeait plus depuis 4 jours. Il allait régulièrement boire, restant prostré de longues minutes devant la gamelle, lapant parcimonieusement quelques gouttes d’eau à chaque fois. Mais il refusait la nourriture. Même mon doigt trempé dans la gelée des pâtées ne suscitait plus d’intérêt…

Je l’ai regardé souvent, longtemps, guettant le moindre signe de malaise ou de souffrance. Il est resté beau jusqu’au dernier moment.

Un rendez-vous avec la vétérinaire avait été fixé pour ôter les points de suture suite à la biopsie. Ce matin, j’ai téléphoné pour indiquer que le but du rendez-vous serait peut-être autre. J’ai réussi à articuler quelques mots d’explication au milieu de mes sanglots.

En fait, j’ai pleuré souvent depuis 4 jours. Dès que je parlais d’Asgård, ma gorge se serriont et j’avais les yeux qui mouillont comme aurait dit S. Rousseau. Dès que je regardais Asgård prostré, les papattes bien rangées sous lui, dès que je lui parlais, dès que je le voyais me regarder… je pleurais.
Plusieurs fois j’ai cru qu’il allait partir, quand il allait se réfugier dans le débarras, dans la douche, dans son abri bricolé avec deux cartons… A petits pas, quand je prenais conscience de son absence, j’allais voir. Je cherchais. Et je le trouvais, hiératique, immobile, les yeux mi-clos. Et il revenait dans le salon, se lover sur mon fauteuil devenu notre fauteuil. Plusieurs fois il m’a offert son ventre à caresser. Et je l’ai caressé. J’ai gratouillé le dessous de son menton, l’arrière de ses oreilles. En espérant qu’il ressentait toute la tendresse que j’avais pour lui.
Cette nuit, il est venu dormir, sur la couette, à mes pieds. Ce matin il n’y était plus et j’ai eu peur… Mais non, il était silencieusement descendu se cacher dans son carton préféré.

Je m’en suis voulu de penser que ce serait bien qu’il « parte » avant le rendez-vous chez la véto. Partir en étant chez lui, et non pas à cause d’une piqûre. On projette tant de sentiments humains sur une petite bête qu’on va perdre. Ce n’est pas rationnel, je le sais. En fait j’espérais ne pas avoir à prendre LA décision fatale, puisqu’il était évident que la fin était proche.
J’ai tellement culpabilisé quand ces pensées me venaient. Je ne voulais pas sa mort, elle était là de toute façon. Mais je voulais pouvoir l’accompagner au mieux.

Savait-il ? il a passé la dernière demi-heure sur mes genoux, avant que je ne sorte son panier de transport. Il m’a offert le plaisir de le caresser longuement une dernière fois…

Le rendez-vous avec la vétérinaire a été assez simple : « Dites-moi si Asgård souffre ? Même si ça me fait mal de le voir comme ça, si ce n’est pas mauvais pour lui de rentrer à la maison, je le garde jusqu’à la fin, mais s’il souffre… »
Elle l’a palpé, a regardé ses yeux. Elle m’a dit que le foie était gravement atteint. Qu’à l’évidence il devait aller mal et souffrir même sans miauler ou griffer…
« Alors on fait ce qu’il y a à faire… »

J’ai dit ça très vite, à mi-voix, les yeux pleins de larmes.
J’ai continué à caresser mon chaton pendant que la véto faisait la piqure de tranquillisant. Quelques minutes plus tard, Asgård était étrangement apaisé… la véto m’a demandé si je voulais rester.
Je suis resté. Deuxième piqure. Elle a sorti son stéthoscope, et m’a fait un signe de tête imperceptible. Trois minutes plus tard, Asgård était parti. La seule chose que j’ai remarquée, ce sont ses pupilles qui se sont insensiblement dilatées.
J’ai signé deux papiers, et je l’ai laissé sur la table d’auscultation.

C’est fini.
Je garderai les souvenirs, les photos, l’envie de glisser mes doigts dans ses poils longs.
Pour le moment je pleure…
Ce n’est pas ce que j’avais imaginé pour célébrer l’anniversaire de cette rencontre, il a 3 ans, entre Asgård et moi…

Publicité

7 réflexions au sujet de « Le petit chat est mort… »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s